Lundi 19 Octobre

Ouverture des négociations ?

lundi 19 octobre 2015

Accueil > COP21 > Intersession d’Octobre à Bonn > Lundi 19 Octobre

JOUR 1 : LUNDI 19 OCTOBRE
Première journée à Bonn, à la découverte d’un monde à part

8h30 : Entrée dans le World Conference Center Bonn

Cette semaine c’est une toute nouvelle délégation du REFEDD qui met les pieds à Bonn, trois jeunes nouvellement formés n’ayant finalement qu’une vague idée de ce qui les attends. Après avoir passé des portiques de sécurité digne d’un aéroport nous sommes prêt à décoller, avec un objectif un tête : 9h, le premier « Spoke Council » des YOUNGO (si YOUNGO ne vous parle pas c’est que vous n’avez pas lu l’article d’introduction à cette semaine, que je vous conseille vivement, en particulier pour sa qualité.). Heureusement, nous avons rapidement repéré des jeunes n’étant plus à leur premier rodéo pour nous guider dans les méandres du programme et de la nomination des salles.

Nairobi 4, le nom de la salle, une vingtaine de jeune de tous horizons… ou presque. Que des pays du « Nord ». Notons également que les pays Scandinaves, la Nouvelle-Zélande et la France sont sur-représentés. Une heure dans la salle nous a permis d’apprendre les base du fonctionnement de YOUNGO, le groupe représentant la jeunesse à l’UNFCCC. Un groupe qui se veut sans hiérarchie qui tente d’améliorer son mode de fonctionnement, les yeux vers Paris. Nous assistons à la création de groupe fonctionnels qui viendront chapeauter les groupes thématiques (Comme le groupe de travaille sur l’éducation, celui sur INTEQ – pour intergenerational equity – ou encore « loss and damage ») lors des « spoke council », ceux-ci sont analyse politique, media/communication et actions.

Cette séance permet aussi de debriefer les évènements de la veille, de se briefer pour la journée et d’avoir le programme. Il s’agit du programme officiel de l’UNFCCC sur lequel les réunion YOUNGO viennent se greffer.

19h : Séance plénière d’ouverture et premier Daily Tck

L’équipe se divise entre le Daily Tick et la séance plénière d’ouverture.

Le premier est une conférence organisée par Chris Wright qui permet de faire une analyse de la situation et de debriefer les négociations. En quelques mots le changement climatique fait plus en plus de débats, l’objectif de 2°C n’est pas assez ambitieux, le « non paper » des co-chairs (ça m’échappera souvent, les co-chairs, ce sont les coprésidents de séance) ne plaît pas, du côté des INDC (Intended Nationally Determined Contributions), l’OPEC (Organization of the Petroleum Exporting Countries) est en retard et pour le point économie, il est nécessaire de prendre en compte le boom du renouvelable et les problèmes du secteur pétrolier.

Le temps que la grande salle du World Conference Center Bonn se remplisse, la plénière d’ouverture commence avec un peu de retard à 10h30. Les co-chairs ouvrent la réunion en exposant le fait que les parties et eux-mêmes avaient eu une réunion la veille pour élaborer le déroulement de cette séance. Le point cruciale : le « non paper » proposé ne sera valide qu’une fois approuvé par les parties. Or la grand majorité ne sont très peu satisfait. Ceci entraine alors une longue séance de négociations. Une analyse plus détaillée de celle-ci est proposée plus bas !

A 12h30 se trouvait une conférence organisée par les membres de la société civiles sur l’analyse des INDC. En une phrase ces derniers ne sont pas assez ambitieux (malgré l’emphase du premier ministre péruvien sur ce mot lors du discours d’ouverture) et la responsabilité des pays et leur contribution inégale au changement climatique n’apparait pas dans les plans d’actions.

La plénière s’arrête pour le matin et les négociations houleuses ne reprendront qu’à 15h.

13h : Réunion informelle chez les YOUNGO

13h arrive et les YOUNGO font une réunion informelle sur les la façon de traiter les différentes thématiques. L’idée est de faire un statement conjoint à toutes les grandes thématiques visant à être publié sur le site de l’UNFCCC le lendemain puis utilisé pour une conférence de presse. Le statement doit être prêt pour 16h30. La délégation du REFEDD contribue à la rédaction du paragraphe sur l’éducation, jusqu’à la modification intensive de ce dernier par Furet anonyme. Vive les google groups.

15h : Reprise de la séance plénière

Les parties ont pu proposer les éléments essentiels qui devaient être inséré de manière chirurgicale dans le texte, après avoir finalement réussi à trouver un terrain neutre pour le process, à défaut d’un réel consensus.

17h : La « bottom-line team » des YOUNGO

Autre réunion YOUNGO, celle-ci sur l’organisation de la « Bottom Line Team ». C’est une équipe chargée de créer une structure permettant le bon fonctionnement du groupe YOUNGO. Le but est surtout de prévoir une équipe capable d’organiser et de faciliter les efforts des nombreux délégués attendus à la COP. Le côté concret de la chose consiste par exemple à s’assurer que tous les nouveaux délégués ne soient pas perdus en vérifiant leur accès à tous les groupes de discussion disponibles ainsi qu’à des documents de bases auxquels ils pourront se référer.

18h : Beer o’clock

Sur ordre du focal point, beer o’clock is coming. Le focal point, encore une étrangeté, il s’agit en faite d’un membre de YOUNGO élu pour un mandat d’un an. Celui-ci est chargé de faire la liaison avec le secrétariat de l’UNFCCC. Et beer o’clock, alors ? Concrètement, c’est l’occasion pour les membres de YOUNGO de se retrouver de manière informelle, de profité de l’occasion unique que cette semaine offre pour rencontrer des gens venant de tous les horizons. Mais surtout des étudiants en sciences politiques et relations internationales.

Lucas Paoli et la délégation du REFEDD